Une cornemuse de Tempérament

Approche de l'accordage des bohas pour le jeu d'ensemble - Yan Cozian 1998, relecture 2017

Article rédigé par Yan Cozian pour le bulletin de liaison numéro 0 de l'association Bohaires de Gasconha.

Certaines tournures ont été ré-écrites pour condenser le texte, des sous-titres ont été ajoutés.

Notes indiquées pour une “Boha en Sol”

> Texte original en page 2 et 3

Cet article est à replacer dans le contexte de 1998 et destiné au jeu d'ensemble.

L'auteur, Yan Cozian, a pu proposer depuis d'autres approches du réglage.

Constat :

Si nous obtenons, en jeu d'ensemble, l’accord commun sur le Sol, ce n’est pas toujours le cas sur d'autres notes.

Étude du phénomène :

• « Bourdon »+ Mélodie émettent deux notes simultanément.

• Le « bourdon » ouvert donne la même note que la tonique du tuyau mélodique : SOL

• Chaque note de la mélodie vibre avec la note émise par “le bourdon“.

En variant légèrement l'ouverture d’un trou de jeu cette interaction est très perceptible.

L'objectif (pour un jeu d’ensemble) est d'obtenir l'unisson parfait où tout vibrato est absent. Plus les deux notes sont proches en hauteur, plus les différences d'accord sont perceptibles. Sur une musette du Centre, petit et grand bourdons sont à une octave et 2 octaves en dessous de la mélodie. La marge d'erreur est donc plus grande et plus confortable, comparé à celle d’une boha, dont le puissant bourdon et à la même hauteur que la mélodie. Il faut donc être vigilant sur le réglage de chaque note par rapport au bourdon.

Gammes Naturelle et tempérée

Lorsque chaque note de la mélodie est accordée par rapport au bourdon, la gamme est appelé naturelle. Ce réglage répond à la logique harmonique. Les notes ne seront pas centrées  sur le repère central le « 0 » d'un accordeur, qui contrôle l'échelle d'une gamme tempérée.

La gamme tempérée divise une octave en 12 intervalles réguliers. La plupart des instruments modernes, dont l'accordéon, sont accordés sur cette gamme.

Valeur des notes en Hertz en fonction du type de gamme

GAMME Sol La Si Do Mi Fa# Sol
Naturelle 391 440 489 521 587 652 733 782
Tempérée 392 440 494 523 587 659 740 784

Trois notes ont des valeurs particulièrement différentes :
Si, Mi et Fa#. Ces notes sont nettement plus basses dans la gamme naturelle que dans la gamme tempérée.

A priori, la gamme naturelle ou harmonique est la seule façon d’accorder une cornemuse, à moins de vouloir jouer avec un instrument tempéré ou, si plusieurs tonalités sont pratiquées sur la même cornemuse.

 

Dans ce cas, il faut donc rechercher un compromis satisfaisant.



Contraintes d'un “bourdon” bitonal

Le “bourdon” de notre cornemuse gasconne peut sonner un couple de note : Sol-Ré ou Sol-Mi.

La méthode que j'ai longtemps utilisée pour accorder ma boha était la suivante :

- accorder le bourdon ouvert Sol sur l'accordeur, puis

- accorder sur ce bourdon les notes de la mélodie :
Sol Si Do Ré Mi, puis

- accorder les bourdons en Mi et sur les notes de la mélodie Mi et et enfin

- accorder le Fa# sur le bourdon en et le La sur le bourdon en Mi.

Avec cette approche, on obtient une gamme de Sol majeur juste, avec toutefois un La un peu bas sur le bourdon en . Toutefois, la gamme de La mineur avec le bourdon de Mi, se situe au diapason 435, excluant ainsi la possibilité de jouer avec un autre instrument accordé en La 440.

Influence du bourdon en Ré

Chaque note du bourdon Sol Mi et entre en vibration avec la mélodie et génère des fréquences différentes sur la même note.

GAMME Sol La Si Do Mi Fa Fa# Sol

Naturelle

Tonique Sol

391 440 489 521 587 652   733 782

Naturelle

bourdon Ré

391 440 488 522 586 659 695 733 782

Tempérée

392 440 494 523 587 659 698 740 784

La note de frottement se situe principalement sur le Mi, qui, pour un bourdon en Sol, vaut 652 Hertz et passe à 659 Hertz avec un bourdon en , se rapprochant ainsi de la gamme tempérée. Cette différence est vraiment audible, ce n'est pas seulement de la théorie. Le Mi nécessiterait un réglage différent (plus ou moins de cire) selon que l'on utilise un bourdon Sol ou bourdon Ré. Cela n'est pas possible, puisqu'il faudrait faire abstraction du jeu mélodique et rythmique en accompagnement.

Il va donc falloir choisir une hauteur pour régler cette note. La réponse viendra plus loin, car le Mi est ici certainement la note la plus critique.

Influence du bourdon en Mi

GAMME Sol La Si Do Mi Fa Fa# Sol

Naturelle

Tonique Sol

391 440 489 521 587 652 695   782

Naturelle

bourdon Mi

391 435 489 522 587 652 679   782

Tempérée

392 440 494 523 587 659 698 740 784

Si cette façon d'accorder en mineur répond aux règles de l'Art, le La 435 est beaucoup trop bas par rapport au 440 couramment employé. Et si l'on prend le La 440, les autres notes sont trop hautes.

GAMME Sol La Si Do Mi Fa Fa# Sol

Naturelle

Tonique Sol

391 440 489 521 587 652 695   782

Naturelle

bourdon Mi

396 440 495 528 594 660 688   792

Tempérée

392 440 494 523 587 659 698 740 784


Compromis proposé

Voici un compromis d'accordage conservant au maximum le caractère harmonique de la boha et la compatibilité avec les changements de tonalité et de bourdon.

Dans un premier temps, accordez les notes du bourdon Sol Mi Ré sur le « 0 » de l’accordeur tempéré.

Ensuite, accordez chaque note de la mélodie à l'oreille :

Sol, Si sur le bourdon en Sol

La, Do, Mi sur le bourdon en Mi

Ré, Fa# sur le bourdon en Ré.

À mon avis, l'oreille est le meilleur des outils.

Les inconditionnels de l'accordeur pourront se reporter au tableau ci-dessous et régler sur le même repère que le Sol les notes en caractère gras. Pour les autres notes il est préférable d'avoir recours à l'oreille.

GAMME Sol La Si Do Mi Fa Fa# Sol

Naturelle bourdon Sol

391 440 489 521 587 652 695 733 782

Naturelle

bourdon Mi

391 435 489 522 587 652 679   782

Naturelle bourdon Ré

391 440 488 522 586 659 695 733 782

Naturellement tempérée

391 440 489 522 587 659 695 733 782

Tempérée

392 440 494 523 587 659 698 740 784

Vous l'aurez compris, la gamme qui me semble la plus adaptée à notre cornemuse gasconne et celle que j'ai appelé avec un petit clin d'œil : Naturellement tempérée.

Cette proposition d'accordage ne résout pas totalement les différences de tempéraments entre la boha et l'accordéon, mais elle y contribue.

 

Merci à Yan Cozian pour sa relecture et ses précisions - 2017



Écrire commentaire

Commentaires : 0